Un service proposé par

Pompe à chaleur : un choix gagnant à financer astucieusement !

Les prix de l’énergie atteignent des sommets donc votre facture énergétique s’envole ? L’installation d’une pompe à chaleur apporte une solution concrète. Elle diminue la consommation énergétique de votre maison tout en maîtrisant vos dépenses de chauffage ou de production d’eau chaude sanitaire (ECS). Un investissement rapidement rentabilisé à condition d’en maîtriser tous les aspects. Des explications et quelques conseils pour vous aider à boucler le financement de votre pompe à chaleur et vos travaux de rénovation énergétique.

Comment fonctionne une pompe à chaleur ?

La pompe à chaleur puise les calories naturellement présentes dans l’atmosphère pour :

  • Chauffer l’air intérieur d’une maison ;
  • Chauffer l’eau du chauffage central ;
  • Produire de l’eau chaude sanitaire.

Son fonctionnement repose sur les caractéristiques physiques du fluide frigorigène contenu dans son circuit fermé. Capable de se vaporiser à très basse température, ce fluide est soumis à un cycle en 4 temps : 

  1. Compression ;
  2. Condensation ;
  3. Détente ;
  4. Évaporation.

Ce cycle répétitif permet la captation des calories puis leur utilisation à fin domestique. Très efficaces, les pompes à chaleur assurent une montée en température rapide. Leur installation en remplacement d’une chaudière au fioul, au gaz ou de radiateurs électriques ne s’accompagne d’aucune perte de confort. 

La pompe à chaleur consomme moins d’électricité qu’elle ne produit de chaleur. De fait, les PAC proposés aux particuliers affichent, le plus souvent, un coefficient de performance (COP) autour de 3 : la PAC consomme 1 kWh d’électricité pour restituer 3 kWh de chaleur. Selon le mode de chauffage préexistant, le volume de la maison ou les besoins à couvrir, les fabricants proposent plusieurs types de pompes à chaleur :

  • PAC air-air : les calories captées sont transmises à l’air ambiant de la maison via une ou plusieurs unités intérieures (split ou console). Ce type de pompe à chaleur est le plus souvent réversible (chauffage en hiver, climatisation en été).
  • PAC air-eau : les calories captées sont communiquées à l’eau des radiateurs du chauffage central ou du plancher chauffant, voire au ballon d’eau chaude sanitaire.
  • PAC géothermique : les calories sont captées dans le sous-sol. 
  • Le chauffe-eau thermodynamique : la PAC est directement liée au ballon d’eau chaude. Une résistance électrique prend le relais en cas de très grand froid.

Bon à savoir : les pompes à chaleur aérothermiques actuelles fonctionnent jusqu’à -10° C de température extérieure, voire – 18° C pour les plus performantes (1).

Économie et attractivité de la pompe à chaleur

L’installation d’une pompe à chaleur permet de réaliser de 66 à 75 % d’économies sur votre facture de chauffage mais aussi de production d’eau chaude sanitaire (2). De fait, mis à part l’électricité nécessaire au fonctionnement de son moteur, la PAC utilise une énergie 100 % gratuite mais aussi renouvelable. Elle permet de s’affranchir des énergies fossiles (fioul, gaz, charbon) polluantes mais aussi sujettes à d’importantes variations de prix d’un mois à l’autre. 

L’installation d’une pompe à chaleur améliore considérablement l’efficacité énergétique d’un logement. Au moment où les acquéreurs ou les locataires sont de plus en plus regardants sur cette dernière, cette opération contribue à l’attractivité de votre maison sur le marché de la transaction comme celui de la location.

Quels sont les inconvénients d’une pompe à chaleur ?

Les quelques inconvénients de la pompe à chaleur se gèrent très bien avec un bon accompagnement. La plupart des entreprises de ce secteur propose un accompagnement complet, administratif comme technique, pour les minimiser :

  • La nécessité de déposer une demande préalable en mairie pour l’installation de l’unité extérieure ;
  • La nécessité d’obtenir l’autorisation de l’éventuelle copropriété ;
  • Du bruit en fonctionnement de l’unité extérieure estimé de 50 à 60 dB à 1 mètre (3) ;
  • Du bruit de fonctionnement de l’unité intérieure estimé à 30 dB environ (4) ;
  • De la baisse des performances en deçà de – 7 ° C de température extérieure

Pompe à chaleur : les coûts à prévoir

Au niveau du prix

Le prix à l’achat d’une pompe à chaleur varie selon le type, la marque, mais aussi la puissance de l’appareil. Néanmoins, l’analyse de devis pratiqués en France permet d’estimer le coût moyen au m² par type d’appareil (5) :

  • De 60 à 90 € TTC par m² pour les PAC air/eau ou pompes à chaleur air/air
  • De 70 à 185 € TTC par m² pour les PAC géothermiques.

À ce prix d’achat, il vous faudra ajouter entre 1 000 à 3 000 € de frais d’installation puis de mise en route par un professionnel.

Besoin d’un exemple ?

Pour une maison de 75 m², le financement d’une pompe à chaleur air-air devra inclure 4 500 euros TTC pour son acquisition plus 1 000 euros pour sa pose par un professionnel : Soit un budget global de 5 500 euros* TTC.

Le coût annuel d’une pompe à chaleur

Le coût dépend de sa consommation électrique. Il relève donc du cas par cas. Ce montant est, en effet, déterminé par :

  • La puissance de la PAC ;
  • Le volume de la maison ;
  • La température de consigne donnée ;
  • Le climat régional ;
  • Le type de PAC installé.

Néanmoins, les études de l’Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie permettent d’établir un coût moyen réaliste. L’ADEME évalue la consommation moyenne d’une pompe à chaleur aérothermique à 51 kWh/m²/an face à 35 kWh/m²/an pour une pompe à chaleur géothermique. Ces chiffres permettent d’établir le coût annuel d’une Pompe à chaleur en fonction de son type mais aussi de la surface du logement équipé.

Coût annuel d’une pompe à chaleur sur la base d’un kWh à 0,1740 € TTC : 

Surface du logementPAC aérothermiquePAC géothermique
80m2709,92 €*487,20 €*
120m21064,88 €*730,80 €*
150m21331,10 €*913,50 €*
200m21774,80 €*1218 €*

À ce coût d’utilisation, il convient d’ajouter celui de l’entretien annuel recommandé. Celui-ci s’établit entre 180 € pour une visite ponctuelle à 250 € dans le cadre d’une visite contractualisée (4). N’hésitez pas à faire jouer la concurrence entre les divers professionnels de votre secteur géographique pour obtenir la prestation la plus complète au meilleur prix.

Quelles aides financières pour une pompe à chaleur en 2022 ?

Aujourd’hui, seules les pompes à chaleur air-eau, les chauffe-eaux thermodynamiques ou les pompes à chaleur géothermiques sont éligibles aux aides financières accordées dans le cadre de la transition énergétique. En procédant à l’installation d’un de ces équipements, vous pouvez prétendre aux aides suivantes :

  • La Prime énergie : cette prime s’obtient auprès des industriels émetteurs de gaz à effet de serre. Des plateformes dédiées à ce dispositif sont disponibles sur Internet. En échange de sa contribution aux travaux écoresponsables des particuliers, les industriels concernés reçoivent un Certificat d’Economie d’Energie (CEE).
  • MaPrimeRénov’ : cette aide est à demander en ligne sur le site de l’Agence nationale de l’habitat (ANAH). Elle remplace le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique. MaPrimeRénov’ est destiné aux propriétaires qui ont un logement en rénovation. Le montant de la MaPrimeRénov’ est calculé en fonction des revenus des ménages : pour lutter contre la précarité énergétique, les ménages aux revenus les plus modestes bénéficient d’une prime plus importante pour leurs travaux de rénovation. l’installation de votre PAC devra être effectuée par un professionnel qualifié RGE QualiPAC.
  • Les aides financières proposées par les fournisseurs d’énergie : Dans le cadre de travaux de rénovation énergétique et d’isolation, les fournisseurs d’énergie peuvent vous proposer des aides financières accessibles sous certaines conditions. Ces aides entrent dans le dispositif des certificats d’énergie (CEE) et sont encadrées par l’État.
  • Le chèque énergie : vous pouvez utiliser le chèque énergie pour vos travaux de rénovation et l’installation de votre PAC. Vous pouvez en faire la demande sur chequeenergie.gouv.fr. 

Le financement d’une pompe à chaleur ne s’improvise pas. Veillez à boucler ce dernier après la réception de vos devis, avant de vous engager auprès d’une société. Vous remarquerez sur ces devis que le prix est soumis à une TVA au taux réduit de 5,5 %. Pour le financement de la pompe, vous pouvez envisager d’avoir recours à :

  • L’éco PTZ : ce prêt à taux zéro accorde entre 7 000 à 50 000 euros d’aides aux ménages éligibles pour des travaux d’amélioration énergétique. Ces derniers doivent être réalisés à la suite d’un audit énergétique du logement. L’installation de la pompe doit permettre de d’atteindre deux objectifs :
    • Une consommation conventionnelle annuelle inférieure à 331 kWh/m² en énergie primaire ;
    • Un gain énergétique avant/après travaux d’au moins 35 % pour le chauffage, le refroidissement, la production d’eau chaude sanitaire.

Si vous avez déjà contracté l’éco-PTZ, il est possible de bénéficier de nouveau d’un éco-prêt à taux zéro au bout de 5 ans.

Le regroupement de crédits pour le financement de votre pompe à chaleur

Vous devez faire appel au crédit pour financer votre pompe à chaleur ? Redonnez de l’air à votre budget en regroupant vos crédits. Si vous avez contracté des crédits qu’il s’agisse de crédits consommation ou immobilier, vous avez peut-être atteint un niveau d’endettement qui ne vous permettra pas de réaliser votre projet d’installation.

En regroupant vos crédits en cours en un seul et même crédit, vous pourrez diminuer votre endettement et bénéficier d’une trésorerie complémentaire qui vous permettra de réaliser ce projet.

Comment cela est-il possible ? C’est grâce au rallongement de la durée de remboursement que nous sommes en mesure de diminuer votre mensualité ainsi que votre endettement, ce qui a pour conséquence l’augmentation du coût total du crédit. Ainsi votre budget reste équilibré !

Cette opération consiste à emprunter une somme vous permettant de financer votre PAC tout en remboursant vos autres crédits en cours. Vous ne remboursez plus qu’un seul prêt, donc une seule mensualité. En étalant votre endettement dans le temps, votre nouvelle mensualité est inférieure à la somme de toutes les mensualités des emprunts soldés.

Investissement conséquent, l’installation d’une pompe à chaleur en remplacement d’un mode de chauffage ou de production d’eau chaude sanitaire (ECS) énergivore est rapidement rentabilisée. Les économies réalisées sur la facture d’énergie, les aides obtenues, le financement de la pompe à chaleur par regroupement de crédit permettent, en effet, d’amortir la dépense. Une très bonne idée au moment où la crise énergétique pèse lourdement sur le budget du ménage !

C’est ça un crédit astucieux !

Les informations présentées sont à titre indicatif et ne sauraient engager la responsabilité de CGI Finance de l’utilisation faite de ces informations et de tout préjudice direct ou indirect pouvant en découler. De plus les informations communiquées n’ont aucune valeur contractuelle et ne sauraient engager CGI Finance quant à l’acceptation d’un dossier de financement. *Les prix indiqués sont purement à titre indicatif.

Sources

https://www.les-energies-renouvelables.eu/conseils/pompes-a-chaleur/faq-pompes-a-chaleur/

https://www.voseconomiesdenergie.fr/travaux/pompe-a-chaleur/economie-d-energie

https://climatisation.ooreka.fr/astuce/voir/125134/climatisation-bruit-selon-les-modeles

https://www.izi-by-edf-renov.fr/blog/combien-coute-entretien-pompe-a-chaleur

https://www.les-energies-renouvelables.eu/conseils/pompes-a-chaleur/quel-est-le-prix-dune-pompe-a-chaleur/

Le présent article est rédigé par thomas pour CGI Finance.