Un service proposé par

Quel coût de rénovation pour sa maison ?

Vous envisagez d’acheter une maison et vous souhaitez budgétiser les travaux de rénovation ? Difficile et exercice compliqué au premier abord, estimer le coût de la rénovation d’une maison reste possible. En fonction des travaux souhaités, du type de rénovation (totale ou partielle), des fourchettes de prix peuvent vous aiguiller et permettre d’obtenir une estimation précise du montant de vos travaux. De plus, il existe des aides à la rénovation d’une maison auxquelles vous avez pleinement droit. Quelles sont-elles ? Comment en bénéficier ? Suivez le guide, on vous explique tout.

Comment déterminer son budget rénovation ?

Le coût d’une rénovation d’une maison dépend de sa taille, des matériaux choisis, de l’accessibilité du chantier, de la région et des entreprises sélectionnées. Pour déterminer rapidement un budget prévisionnel, demandez-vous d’abord si votre rénovation est partielle ou totale. Là-aussi, les prix ne seront pas les mêmes. Un simple relooking (travaux de peinture ou de rénovation de façades extérieures) n’a pas le même budget qu’une rénovation lourde basée sur des éléments structurels de votre maison : murs porteurs, toit, extension ou surélévation.

Si vous prévoyez des travaux importants, découpez votre besoin par poste :

  • Gros œuvre et maçonnerie ;
  • Toiture ;
  • Système électrique ;
  • Huisseries ;
  • Chauffage ;
  • Plomberie.

Construisez un premier état des lieux par corps de métier. Les demandes de devis auprès des artisans seront plus simples à transmettre.

Comment estimer des travaux avant achat ?

Vous disposez d’une estimation globale pour vos travaux ? À ce stade, il est possible de faire une offre. Les biens présentant un certain coût de rénovation font souvent l’objet de négociations. Prenez en compte le coût de vos réparations pour faire baisser la valeur du bien. Pensez également à demander aux propriétaires actuels les devis et factures de travaux déjà réalisés. C’est l’occasion de connaître les détails historiques du bien.

Partez des fondations générales de l’habitat : évaluez l’état de vétusté des murs et de la toiture. Renseignez-vous sur l’ossature de la maison : quel type de construction ? La maison présente-t-elle des renforts ? Faites appel à un artisan maçon pour vous aider à évaluer le bâti.

Continuez en inspectant l’état des menuiseries : portes, fenêtres, baies vitrées, vérandas, etc.  Soyez ensuite attentif au respect des normes en matière d’électricité et de plomberie. Une installation trop ancienne aura besoin d’être entièrement renouvelée afin de garantir la sécurité de votre famille.

Si vous avez le moindre doute, les artisans sauront vous conseiller. Les professionnels ont l’habitude de visiter des biens pour calculer les coûts de rénovation.

Le coût de la rénovation du bien permet de déterminer votre enveloppe globale pour l’acquisition de votre maison, travaux compris. Si vous avez besoin d’emprunter de l’argent, faites une demande de prêt pour l’ensemble. Un montant plus élevé donne lieu à des taux plus intéressants.

Une fois votre offre d’achat acceptée par le vendeur, pensez à rédiger des clauses suspensives dans votre compromis. Ce sont les conditions valables et objectives pouvant annuler l’acte d’acquisition.

Prévoyez des clauses élargies pour pallier tous les risques liés à la bonne réalisation des travaux :

  • Non-obtention du prêt bancaire, s’il s’agit de votre financement principal ;
  • Avis défavorable au dossier au permis de construire (si besoin)
  • Opposition à la déclaration de travaux.

Coût d’une rénovation partielle d’une maison*

Par rénovation partielle, on entend le fait de distinguer les pièces qui feront l’objet d’une rénovation de celles qui peuvent rester en l’état ou qui ne demandent pas plus qu’une remise en peinture. Cette priorisation est essentielle, prenez le temps de la réflexion, pour faire ce choix qui vous permettra d’optimiser au maximum votre budget.

Voici quelques exemples indicatifs* de prix pour vous aider à déterminer votre budget rénovation :

  • modification de cloison : entre 500 et 1000 euros par m2* ;
  • Déplacement ou création d’une salle d’eau : entre 500 et 1000 euros par m2* ;
  • travaux de rafraîchissement, de peinture, de plomberie, d’électricité : entre 150 et 300 euros le m2*.

Si votre maison fait 100 m2 habitable, le coût d’une rénovation partielle peut vite chiffrer aux alentours de 30 000 euros*. Pareillement, si vous envisagez de refaire une salle de bain de 10 m2, prévoyez 10 000 euros* pour être sûr d’avoir le bon budget de rénovation. Évidemment, le prix de votre rénovation dépendra du choix de vos matériaux, des professionnels choisis et de l’accessibilité de votre chantier.

Coût d’une rénovation totale

Le coût d’une rénovation totale dépend de l’ampleur des travaux. Elle est également fonction de la structure de votre maison. Une maison ancienne en pierre naturelle coûtera beaucoup plus cher à rénover qu’une maison traditionnelle en parpaing. De plus, le coût de la rénovation de votre maison est fonction de l’accessibilité du chantier, des entreprises et de l’intervention ou non d’un architecte. Voici quelques exemples de prix de coût d’une rénovation de maison. Compris entre 1 100 et 1700 TTC euros par mètre carré*, ils comprennent main d’œuvre et pose:

  • travaux structurels : mur porteur, charpente ou dalle  ;
  • travaux de rénovation énergétique : isolation thermique, phonique et acoustique ;
  • rénovation de toutes les pièces ;
  • aménagement de combles ou extension de maison.

Si votre maison fait 100 mètres carrés habitables, le coût total de la rénovation de votre maison sera estimé entre 110 000 euros et 170 000 euros. 

Ne négligez pas vos démarches auprès de votre mairie, en fonction de votre lieu de résidence, vous aurez des démarches administratives à réaliser. Si vous êtes dans une zone protégée ou dans un environnement classé historique, sachez que vous n’êtes pas libre de faire ce qu’il vous plaît. C’est votre commune qui décide. Par rapport à son PLU, c’est elle qui valide votre projet de rénovation de maison. Généralement, une simple déclaration de travaux suffit. En revanche, si vous effectuez des travaux lourds ou une rénovation totale avec extension, il vous faudra une demande de permis de construire pour toute surface supérieure à 40 mètres carrés. C’est pourquoi, dans ce type de travaux de rénovation, il est généralement conseillé de passer par un architecte.

Qui peut chiffrer les coûts d’une maison ?

La réalisation de devis établis par des artisans peut suffire dans des situations simples. Des travaux isolés comme la réfection des sols ne devraient pas poser de problème particulier.

Sur certaines installations requérant des modifications sur différents postes, il sera pertinent de recourir aux services d’un professionnel. À titre d’exemple, un renouvellement total de l’installation électrique peut avoir des conséquences sur les murs afin de masquer les travaux. Il faudra réaliser des saignées pour masquer le passage de gaines, ou plaquer certains espaces pour réaliser une finition impeccable. Il faudra anticiper ces coûts secondaires.

Pour les situations nécessitant le recours de plusieurs corps de métiers, vous pouvez faire appel à un maître d’œuvre (MOE). Ce professionnel reçoit de votre part une délégation pour coordonner l’ensemble du chantier. Son expertise en matière de normes, et ses capacités managériales pour tenir un calendrier de livraison sont des atouts précieux. Généralement, le maître d’œuvre intervient à titre gratuit pour une première visite.  Le métier de MOE n’est pas réglementé. Son expertise est acquise au fil de son expérience de terrain, après avoir souvent suivi des chantiers d’envergure. Vous pouvez également être accompagné par un architecte. Ce professionnel est davantage orienté vers la conception. Son expertise est particulièrement utile en cas de modification des destinations de vos pièces. Le concours d’un architecte est obligatoire dans le cadre de dépôt de permis de construire pour les travaux portant votre surface habitable à plus de 150 m2.

Est-ce rentable de rénover une maison ?

La rénovation de votre maison est intéressante si votre bien à la vente présente une plus-value par rapport à votre coût d’acquisition et au montant de travaux. Plusieurs critères sont à considérer afin de savoir si le jeu en vaut la chandelle.

Tout d’abord, il faut se demander si votre habitat bénéficie d’un bon emplacement. Face à la rareté des biens sur certains segments du marché immobilier, votre maison pourrait sortir du lot. Une maison en plein centre d’une grande ville, ou une villa confortable de 200 m2 dans le sud de la France sont des biens très attractifs.

En outre, la rentabilité d’une rénovation dépend de la finalité de l’opération. La division de votre maison en plusieurs habitats en vue d’en louer une partie est un projet très rentable.

La mise aux normes de certaines installations permet à terme de réduire ses dépenses énergétiques. Par exemple, le remplacement d’un système de chauffage électrique par une pompe à chaleur peut s’avérer très bénéfique pour votre budget.

De la même façon, des travaux d’isolation de combles impactent favorablement votre consommation, mais aussi votre confort quotidien. À cet effet, les politiques publiques favorisent les travaux de rénovation des biens anciens dans le cadre de la loi du 17 août 2015 relative à la transition énergétique. Une bonne occasion de faire d’une pierre, deux coups.

Quelles aides pour rénover une maison ?

Afin de vous encourager à rénover votre maison, l’État Français a mis à votre disposition des aides pour bannir les logements passoires. La rénovation d’une maison a un coût. Elle permet cependant de lutter contre le réchauffement climatique, de gagner en confort et de faire des économies d’énergie importantes. De plus, une maison bien rénovée est une maison qui se vend bien. Voici les aides à la rénovation que vous pouvez obtenir :

  • TVA réduite à 5.5 % si travaux de rénovation énergétique ;
  • aide  » habiter mieux sérénité « , financement jusqu’à 18 000 euros ; 
  • aides des entreprises de fournitures d’énergie (CEE) ;
  • exonération de la taxe foncière ;
  • Prim’Rénov  (anciennement CITE  = Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique) ;
  • réduction d’impôts Denormandie (prolongé jusqu’au 31 décembre 2022) ;
  • aides locales en fonction de votre commune ;
  • prime énergie et chèques énergie.

Le CITE (Crédit d’impôt pour la Transition Énergétique) ou déduction des travaux pour vos impôts a été remplacé par la Prim’Rénov. Ces aides sont accessibles à tous les propriétaires. Elles permettent d’obtenir une meilleure isolation thermique d’une habitation. Créée en raison du réchauffement climatique, la Prim’Rénov vous permet de bénéficier de 15 à 75 euros par m2* rénové. De plus, ces aides vous permettent de vivre dans un logement décent. Vous trouverez plus d’informations sur le site du gouvernement Français. Pratique et informatif, vous disposez également d’un simulateur d’aides financières sur ce site. 

Aides à la rénovation de maison ancienne

Quatre subventions existent pour rénover une maison ancienne en 2021 :

  • la Prim’Rénov, anciennement Crédit d’impôt transition énergétique (CITE) ;
  • les aides de l’ANAH ;
  • la prime énergie ;
  • les aides de la caisse de retraite (MSA).

Pour monter un dossier d’aide à la rénovation d’une maison ancienne, pensez à vous rendre sur le site du gouvernement. Vous pouvez remplir votre dossier de manière dématérialisée. Il vous faudra joindre en documents PDF votre pièce d’identité, votre dernier avis d’imposition, vos devis de travaux de rénovation et un RIB.

Rénover sa maison avec notre solution de financement

Si vous avez contracté des crédits qu’il s’agisse de crédits consommation ou immobilier, vous avez peut-être atteint un niveau d’endettement qui ne vous permettra pas de réaliser votre projet de rénovation.

En regroupant vos crédits en cours en un seul et même crédit, vous pourrez diminuer votre endettement et obtenir une trésorerie complémentaire qui vous permettra de réaliser ce projet.

Comment cela est possible ? C’est grâce au rallongement de la durée de remboursement que nous sommes en mesure de diminuer votre mensualité ainsi que votre endettement, ce qui a pour conséquence l’augmentation du coût total du crédit. Ainsi votre budget reste équilibré !

C’est ça le crédit astucieux !

Les informations présentées sont à titre indicatif et ne sauraient engager la responsabilité de CGI Finance de l’utilisation faite de ces informations et de tout préjudice direct ou indirect pouvant en découler. De plus, les informations communiquées n’ont aucune valeur contractuelle et ne sauraient engager CGI FINANCE quant à l’acceptation d’un dossier de financement. *Les prix communiqués sont purement à titre indicatif.

Le présent article est rédigé par thomas pour CGI Finance.