Un service proposé par

Comment financer ses études ? Bourses, aides, prêts, etc.

La vie étudiante, comme tout, devient de plus en plus chère. Dès lors, la question principale que tous les parents se posent, est comment financer ses études ?. De l’hébergement, aux frais de scolarité ou droits d’inscription, aux équipements nécessaires aux études, en passant par le budget alimentation, le transport, la vie quotidienne, etc. la facture est élevée. Financer ses études peut relever du parcours du combattant, mais des solutions existent. Comment financer ses études ? À quelles aides peut prétendre un étudiant ? Quelles solutions de financements ? Bourses pour étudiants, aides, prêts, petits boulots étudiants, prêt étudiant ? Regroupement de crédits étudiant ? Voici un tour d’horizon des solutions qui montrent comment les étudiants financent leurs études.

Le prix des études supérieures

Le financement des études supérieures peut varier d’une ville à l’autre, mais la fourchette moyenne du budget annuel d’un étudiant va de 8 000 à 12 000 €*. Une fois ces montants indicatifs en tête vous pouvez étudier les solutions qui répondent à la question de savoir comment financer ses études.

Les principaux postes de dépenses d’un étudiant

Comment financer ses études ? La première étape est de lister tous les postes de dépenses.

Le logement

L’hébergement absorbe plus de la moitié du budget d’un étudiant. Budget qui varie selon les villes, voici les tendances actuelles : 400 €* en moyenne pour un studio dans une ville de taille moyenne. 600 €* en moyenne pour Paris. Pensez à demander les APL (Aide au logement personnalisée, en savoir plus sur le site de la CAF) qui peuvent être versées aux étudiants locataires. La colocation est également une formule intéressante, car cela permet de partager et de diminuer les frais de location et les factures énergétiques.

Les droits d’inscription et les frais de scolarité

C’est là que les disparités sont les plus flagrantes. Il faut compter un coût moyen de 9 500 euros* pour certaines écoles privées sur des filières comme le marketing, le numérique, l’architecture d’intérieur ou le commerce. Le budget annuel pour un étudiant dans le secteur de l’enseignement supérieur grimpe à 20 000 €* par an en moyenne. Néanmoins, l’Université publique en France ; dont certaines sont de renommée internationale et offrent d’excellentes formations, demandent de 170 €* pour un cycle licence, 240 €* pour un master, 600 €* pour des cursus d’ingénieur.

Les dépenses quotidiennes

Le budget courses, les coûts liés au transport, Internet et téléphonie, ou encore les quelques loisirs qu’il voudra bien s’accorder, doivent être calculées pour établir un budget mensuel aussi précis que possible. D’après le site L’Étudiant, l’alimentation représente à elle seule un budget d’environ 400 €* par mois, auquel il faut également ajouter les achats divers : livres, fournitures scolaires, sorties, etc. soit 250 €* par mois en moyenne pour un étudiant vivant dans une ville de taille moyenne.

Aides financières, bourse pour étudiant : renseignez-vous

Il existe des bourses pour études supérieures et autres aides auxquelles vous êtes potentiellement éligible. L’interlocuteur privilégié pour cela reste le CROUS (Centre régional des œuvres universitaires et scolaires voir le site officiel du gouvernement français). Bourses d’études pour critères sociaux, aide au mérite, aides des collectivités locales, aides à la mobilité pour les étudiants de Master, Bourses Erasmus pour celles et ceux qui souhaitent étudier à l’étranger, Aides au logement, tarifs réduits pour les transports en commun, prêts étudiants garantis par l’État… Renseignez-vous pour ne pas passer à côté de certaines aides qui peuvent largement améliorer votre quotidien.

Comment financer ses études : Jobs étudiants

Comment les étudiants financent-ils leurs études ? Sachez que près de la moitié des étudiants travaille pendant ses études supérieures. Il faut cependant prendre garde à ne pas sacrifier l’un au profit de l’autre. Au-delà de 16 heures par semaine, la réussite scolaire peut être compromise. Mais retenez surtout qu’avoir un job pour financer ses études fait gagner en employabilité une fois les études terminées. Il existe des centaines d’offres de « jobs étudiant » qui sont par exemple de l’aide aux devoirs pour des élèves en collège ou en classe élémentaire, la garde à domicile, ou encore préparateur de commande. La plupart du temps, privilégiez les jobs vous offrant le maximum de souplesse dans les horaires de travail, vous garder ainsi toute votre liberté.

Comment financer ses études avec « l’alternance ou l’apprentissage »

Avoir un job pour financer ses études a du bon, c’est un signe de « débrouillardise » et d’autonomie. Connaissez vous l’alternance aussi appelé contrat d’apprentissage ? Cette formation qui existe depuis longtemps, connaît un succès fulgurant et est possible à tous les niveaux d’études, depuis le CAP jusqu’au diplôme d’ingénieur (bac+5)

L’alternance, c’est en quelque sorte un moyen de mener des études tout en découvrant le monde de l’entreprise en y travaillant et en percevant un salaire chaque mois.

C’est une formule gagnante qui permet de trouver un financement pour ses études et partager son temps entre études théoriques en école et pratique au sein d’une entreprise. De quoi booster son CV et son employabilité. Mais surtout, l’alternance permet de financer ses études, car le coût de la formation est largement financé par l’entreprise. Enfin, il n’est pas rare que la société embauche l’étudiant une fois le diplôme obtenu. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter le site www.alternance.emploi.gouv.fr sur lequel vous y trouverez une information riche et détaillée.

Comment financer ses études : Le prêt étudiant

Largement répandu dans les mœurs des pays anglo-saxons, le prêt bancaire pour le financement des études se développe fortement en France. Souvent octroyé à des taux très avantageux et remboursable lors de votre premier emploi, le prêt étudiant peut financer l’intégralité des études supérieures. Avant de prendre la décision de contracter un prêt étudiant, il faut connaître précisément le montant global du coût de la formation (y compris les dépenses liées à la vie quotidienne). Ainsi, des montants très variables allant de 500 euros à plus de 60 000 euros* peuvent être accordés. Soyez attentifs aux modalités de remboursement et aux possibilités de remboursement en différé. Sachez que les banques demandent parfois un garant pour des prêts étudiants au montant important. L’État Français a par ailleurs mis un dispositif en place pour se porter garant pour les étudiants qui n’ont pas la chance d’avoir un garant. Renseignez-vous sur le dispositif de Garantie des prêts étudiants sur le site du service public, vous pourriez en bénéficier. Décider de contracter un crédit ne doit jamais se faire à la légère, même si cela répond d’emblée à la question de savoir comment financer ses études.

Regroupement de crédits et prêt étudiant

En quoi un regroupement de crédits peut-il vous permettre de financer des études supérieures ?

Si vous avez contracté des crédits qu’il s’agisse de crédits consommation ou immobilier, vous avez peut-être atteint un niveau d’endettement qui ne vous permettra pas d’obtenir un prêt étudiant .

En regroupant vos crédits en cours en un seul et même crédit, vous pourrez diminuer votre endettement et obtenir une trésorerie complémentaire qui vous permettra de réaliser ce projet.

Comment cela est possible ? C’est grâce au rallongement de la durée de remboursement que nous sommes en mesure de diminuer votre mensualité ainsi que votre endettement, ce qui a pour conséquence l’augmentation du coût total du crédit. Ainsi votre budget reste équilibré !

C’est ça un crédit astucieux !

Faire votre demande en ligne

Simple et rapide, nos conseillers réalisent une étude gratuite et sans engagement.

Je réalise mon projet

Les informations présentées sont à titre indicatif et ne sauraient engager la responsabilité de CGI Finance de l’utilisation faite de ces informations et de tout préjudice direct ou indirect pouvant en découler. De plus, les informations communiquées n’ont aucune valeur contractuelle et ne sauraient engager CGI FINANCE quant à l’acceptation d’un dossier de financement. *Les prix communiqués sont purement à titre indicatif.

Le présent article est rédigé par thomas pour CGI Finance.