Un service proposé par

Quelles aides à l’installation de panneaux solaires existent ?

On entend beaucoup parler des panneaux photovoltaïques, et on les voit se développer sur les toits des maisons. Ces installations ont l’avantage de faire réaliser des économies d’énergie de façon écoresponsable, car l’énergie solaire est l’une des énergies les plus propres. Cependant, le coût d’une installation photovoltaïque reste important pour les ménages français. À quelles aides à l’installation prétendre pour ses panneaux solaires ? Le Crédit Astucieux répond aux questions qui se posent pour le particulier.

Aides à l’installation de panneaux solaires : comment ça marche ?

L’aide à l’installation de panneaux photovoltaïques rassemble différents leviers pour augmenter le nombre d’équipements au sein des foyers. Cette volonté est issue de la loi du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte

Les différents aspects de notre consommation d’énergie sont passés en revue, notamment nos factures d’électricité. Chaque année, le gouvernement instaure de nouvelles modalités incitatives visant à : 

  • Réduire notre impact écologique grâce au développement des énergies propres ;
  • Assurer l’accès à l’énergie pour tous, à un coût raisonnable. 

Deux principes qui semblent opposés au premier abord, non ? Mais l’installation de panneaux solaires permet de répondre à ces deux objectifs.

Qu’est-ce qu’un panneau photovoltaïque ?

Il s’agit d’un système de : 
captation du rayonnement du rayonnement solaire (photons) 
conversion en énergie électrique dans un semi-conducteur (électrons)

Ces panneaux peuvent s’installer au sol ou sur le toit d’une maison. La dernière option reste la plus fréquente. 

L’installation de panneaux photovoltaïques permet de réduire ses dépenses énergétiques, du fait d’une production renouvelable et captée à la source. On évite ainsi les coûts d’acheminement, qui constituent une bonne partie de votre facture d’électricité.

Bien que les prix soient à la baisse depuis une dizaine d’années, le coût d’une installation photovoltaïque reste conséquent pour les particuliers. L’aide à l’installation de panneaux solaires est un moyen de déployer ces équipements sur l’ensemble du territoire.

Quel est le coût d’une installation photovoltaïque ?

Le prix d’un dispositif complet de panneaux solaires varie selon :

  • la technologie choisie ;
  • la puissance de l’équipement ; 
  • le nombre de panneaux à installer.

Les types de panneaux solaires et les équipements

La technologie la plus avancée actuellement est celle des panneaux monocristallins. Ces panneaux à la couleur sombre, presque noire, ont l’avantage d’être constitués d’un seul type de cristal de silicium. Ils offrent un excellent rendement et, de fait, sont plus chers à l’achat. Un panneau monocristallin coûte, en moyenne, environ 300 €*(sans équipement ni installation). 

Les panneaux polycristallins sont, eux, constitués de plusieurs types de cristaux. Reconnaissables à leur couleur bleutée, ils présentent un rendement moins important. Comptez un montant de 150 €*(sans équipement ni installation) pour un panneau polycristallin.

Il existe des solutions « tout-en-un » sous forme de kits de panneaux solaires. L’achat d’un tel système permet d’en réaliser la mise en place soi-même. Cependant, les kits n’ouvrent pas de droit à la prime d’installation de panneaux solaires. Vous devez, pour cela, faire appel à un installateur certifié RGE. Quel que soit le dispositif retenu, les panneaux solaires doivent être remplacés au bout de 20 ans en moyenne. 

À cela s’ajoute le coût des dispositifs pour traiter l’énergie de façon continue. L’onduleur est indispensable pour votre installation, et présente une durée de vie plus courte. Prévoyez son remplacement tous les 10 ans.

Là encore, vous avez le choix entre différentes solutions. Les micro-onduleurs coûtent plus cher à l’achat, mais durent plus longtemps qu’un onduleur classique. Le prix moyen du système onduleur et des composants électriques est de 3 000 €*.

La puissance de l’équipement

La puissance des panneaux photovoltaïques est à rapprocher de la surface d’installation, afin de définir un niveau de rentabilité souhaité. Par exemple, si vous disposez d’une petite superficie, vous aurez tout intérêt à opter pour une puissance plus importante. Et la performance du panneau a un prix. 

Voici les coûts moyens d’installation des panneaux solaires selon la puissance : 

  • 11 000 € pour une puissance de 3 kWc ; 
  • 17 000 € pour une puissance de 6 kWc ; 
  • 27 000 € pour une puissance de 9 kWc. 

La plupart des foyers choisissent la puissance de 3 kWc. Elle est pertinente pour couvrir les besoins d’une famille habitant dans une maison. Elle a aussi l’avantage de donner droit à l’aide à l’installation de panneaux solaires.

La surface d’installation des panneaux photovoltaïques

Le coût total de votre système va grandement dépendre du nombre de panneaux à installer. Première chose à considérer : il faudra prévoir 2 à 3 panneaux pour couvrir les besoins de consommation électrique d’une personne sur un an. 

Ensuite, vous devez évaluer votre capacité à générer du surplus d’énergie. C’est ce qui vous permettra de dégager un revenu, et de rentabiliser votre installation. Une grande surface fait l’objet d’un investissement plus important, mais la revente d’électricité générée vient atténuer cette dépense. 

L’emplacement de vos panneaux fait varier à la fois la surface à équiper, et sa rentabilité. Par exemple, une installation de panneaux photovoltaïques au sol est possible. Seulement, vous devez vous assurer du fait que le rayonnement à l’endroit choisi sera suffisant durant toute la journée. De plus, les dispositifs placés au sol ne donnent pas lieu à la prime photovoltaïque.

Le coût moyen d’une installation de panneaux solaires

En résumé, le coût moyen d’un équipement (sans aide à l’installation de panneau solaire) comprend les éléments suivants : 

  • prix moyen de l’installation d’un panneau= 1 000 €*, soit 10 000 €* pour une surface moyenne
  • onduleur et circuits électriques= 3 000 €* 
  • changement d’onduleur tous les 10 ans= 2 000 €*
  • frais de maintenance annuelle= 200 €*

Ces chiffres sont des moyennes, et sont donnés à titre indicatif. Cependant, ils permettent d’anticiper le coût total à prendre en compte en amont de votre projet d’installation. Qui plus est, le croisement des différentes données est indispensable pour prévoir la rentabilité du dispositif.

Est-ce rentable d’installer des panneaux photovoltaïques ?

Au-delà du niveau de performance de votre installation, la rentabilité de vos panneaux solaires va dépendre de la finalité de votre production énergétique.

Lorsque vous possédez des panneaux photovoltaïques, l’énergie solaire transformée peut être utilisée de 3 façons différentes : 

  • la revente totale de l’électricité produite ;
  • l’autoconsommation totale de votre énergie ; 
  • l’autoconsommation avec vente de surplus.

La revente totale de votre énergie est possible en souscrivant à un contrat passé avec EDF Obligation d’Achat (EDF OA). D’une durée de 20 ans, cet accord donne lieu à un revenu supplémentaire chaque année. 

Cependant, dans ce cas, vous continuez à dépendre du système commun, et à ce titre, vous devez aussi payer vos factures. Quid de la rentabilité de votre installation ? Pour cela, vous devez calculer le différentiel entre vos charges (amortissement de votre installation et factures d’électricité) et vos revenus, via la revente. Vous ne pourrez pas compter sur l’aide à l’installation de panneaux solaires dans ce cas de figure.

La seconde option consiste à appliquer l’autoconsommation totale. Vous gardez toute l’énergie pour couvrir vos besoins en électricité. Ce dispositif permet clairement de réduire son coût de consommation. Mais cela implique également une bonne anticipation de votre autonomie. D’une part, rares sont les foyers qui atteignent complètement leur consommation d’énergie, notamment lors des pics de besoins en hiver. D’autre part, vous devrez optimiser votre consommation. Chaque détail compte : programmation de votre électroménager, multiprises avec interrupteurs, installation d’une batterie, etc. Sur le principe, vous atteindrez une rentabilité à partir de 15 ans. 

La dernière possibilité est probablement le meilleur compromis : l’autoconsommation avec la revente de surplus. Ici, vous conservez votre énergie, et vous générez un revenu en vendant ce que vous ne consommez pas. 

Cette solution est envisageable seulement si vous disposez d’une surface suffisante pour générer du plus, sinon, oubliez. Ce principe génère une rentabilité plus rapide qu’en autoconsommation totale, grâce à la revente partielle.

À savoir : l’installation à finalité d’autoconsommation avec vente de surplus est éligible à la prime photovoltaïque.

Quelles sont les aides de l’État pour la pose de panneaux solaires ?

Afin d’atteindre ses objectifs de transition énergétique, l’État active différents leviers fiscaux à l’attention des particuliers :

  •  primes à l’investissement ;
  •  réductions des impôts et taxes ; 
  • prêts à taux zéro.

Les primes pour l’installation de panneaux photovoltaïques

Actuellement, 2 types de primes permettent d’atténuer partiellement l’investissement dans les panneaux solaires.

La plus emblématique : la prime à l’autoconsommation. Les conditions d’éligibilité sont les suivantes : 

  • opter pour un contrat d’autoconsommation avec revente de surplus ;
  • installer ses panneaux sur le toit ; 
  • faire poser les panneaux par un installateur certifié RGE ; 
  • ne pas dépasser la puissance de 1 000 kWc pour la surface totale.

La prime est à demander lors du raccordement de votre système auprès d’EDF OA, qui procédera alors à son calcul. Le coût est ensuite versé sous forme de revenu sur les 5 premières années suivant votre installation. 

Le prix de la prime photovoltaïque est réévalué et versé chaque trimestre. Comptez en moyenne 280 €* par kWc pour une installation de 3 kWc. Cette prime génère donc un revenu supplémentaire à votre revente, mais ne permet pas d’atténuer, à court terme, le montant de vos travaux. 

Pour cela, vous pouvez plutôt compter sur la PrimeRénov’. Déployée depuis 2020, on la connaissait avant sous le nom de Crédit d’Impôts Transition Énergétique (CITE). Cette prime est ouverte à l’ensemble des propriétaires de résidences principales, disposant d’un logement d’une ancienneté minimale de 15 ans. Ce crédit est conditionné aux revenus du foyer. Si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez estimer le montant de votre aide grâce au simulateur des aides France Rénov’.

Réduction de la TVA sur installation photovoltaïque

Les travaux d’installation de panneaux photovoltaïques donnent lieu à un taux de TVA réduit à 10 %. Pour en bénéficier, vous devez faire appel à un installateur certifié RGE.

Le prêt à taux zéro pour installer ses panneaux solaires

Avant de réaliser vos travaux, vous pouvez vous adresser à une banque pour demander un éco-prêt à taux zéro. Les fonds débloqués (à rembourser) peuvent couvrir une bonne partie de votre installation (jusqu’à 50 % de vos travaux). 

Veillez cependant aux conditions d’éligibilité. Votre installation doit permettre la production de chaleur. Dans le cadre d’une installation de panneaux solaires, ceux-ci devront être thermiques, et donc alimenter le réseau d’eau chaude de votre logement.

L’aide à l’installation de panneaux solaires au niveau local

Il est toujours intéressant de se rapprocher des collectivités locales pour connaître les éventuelles aides à l’installation de panneaux solaires. Les départements, les régions et les métropoles proposent parfois des plans d’aide à la rénovation énergétique, sous forme de prime ou de chèque énergie pour leurs habitants.

Financer ses panneaux solaires grâce au regroupement de crédits

En tenant compte des aides dont vous pourrez bénéficier, combien coûte réellement une installation photovoltaïque ? C’est très clair, votre projet de panneaux solaires peut être rentable, mais il le sera à moyen terme. En attendant ce retour sur investissement, comment financer vos travaux sans déséquilibrer votre budget familial ? En tant que propriétaire, vous disposez probablement d’un emprunt en cours pour l’acquisition de votre bien. Et si la solution résidait dans le regroupement de vos crédits ?

Cette opération consiste à regrouper tous vos crédits en un seul et même crédit avec une mensualité plus faible, obtenue grâce à l’allongement de la durée de remboursement, ce qui a pour conséquence d’augmenter le coût total du crédit. Vous gagnez ainsi en transparence et en tranquillité et vous pouvez envisager de financer un nouveau projet en obtenant une trésorerie complémentaire.

Vous pourrez ainsi réaliser votre aménagement de jardin tout en conservant un budget familial équilibré.

C’est ça un crédit astucieux !

*Les informations présentées sont à titre indicatif et ne sauraient engager la responsabilité de CGI Finance de l’utilisation faite de ces informations et de tout préjudice direct ou indirect pouvant en découler. De plus les informations communiquées n’ont aucune valeur contractuelle et ne sauraient engager CGI Finance quant à l’acceptation d’un dossier de financement. *Les prix indiqués sont purement à titre indicatif.

Le présent article est rédigé par thomas pour CGI Finance.