Un service proposé par

Dix conseils pour préparer sa retraite en toute sérénité !

Trois actifs Français sur 4 sont inquiets du revenu qu’ils percevront réellement à la retraite. Comment bien préparer son départ en retraite est une question que tous les plus de 50 ans se posent. À quel âge faut-il anticiper ? Comment bien prévoir pour ne manquer de rien ? Quel capital décès envisager pour un retraité ? Quelle est l’incidence d’un arrêt maladie sur la retraite ? Et faut-il commencer à se questionner sur sa retraite à 50 ans pour en profiter pleinement le moment venu ? Suivez le guide. Nous vous proposons dix conseils pour envisager l’avenir en toute sérénité.

Préparer sa retraite psychologiquement et sans stress

Le mot retraite est un mot ambivalent. Source de joie et de soulagement pour certains, il est un synonyme de stress ou d’ennui pour d’autres. Tout dépend comment vous envisagez l’avenir et si vous l’avez suffisamment préparé. La fable de Jean de la Fontaine  » La cigale et la fourmi  » prend tout son sens. Si vous êtes déjà propriétaire de votre logement à 50 ans, que votre situation sociale est bonne, normalement, l’arrivée de la retraite devrait être épanouissante. En revanche, si vous avez cumulé les périodes de chômage, les arrêts maladies et que vous n’avez pas mis d’argent de côté, la retraite peut être une source de stress, et ce, dès l’âge de 50 ans. Préparer sa retraite psychologiquement se travaille. Il faut anticiper l’avenir un maximum. Votre pire ennemi ou meilleur allié est le temps. Tout dépend comment vous le gérer. L’adage, « L’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt » s’applique de la même manière aux futurs retraités. L’avenir de votre future retraite vous appartient. Plus vous la prévoyez tôt, meilleure elle sera.

Comment préparer sa retraite ?

Quelques réflexes simples peuvent vous aider à bien préparer votre retraite : 

  1. anticiper un maximum et calculer vos droits bien à l’avance ;
  2. créer du lien en dehors de votre travail ;
  3. vérifier que votre relevé de carrière n’est pas faussé ou que des trimestres sont manquants ;
  4. prendre rendez-vous avec un conseiller pour comprendre le versement et vos futurs revenus de retraité ;
  5. penser à numériser tous vos documents ou à les photocopier pour ne pas les perdre ;
  6. essayer de mettre de l’argent de côté au maximum chaque mois ;
  7. faire du sport ;
  8. bien manger pour préserver votre capital santé ;
  9. s’entourer de personnes aimantes (votre conjoint et vos enfants) et positives (amis, animaux ou autres) ;
  10. faites-vous plaisir simplement.

Est-ce que je cotise pour la retraite en étant en arrêt maladie ?

Au cours de votre carrière, arrêt maladie et retraite ne font pas bon ménage. Si malheureusement, vous rencontrez une période d’arrêt de travail, vos indemnités journalières versée par l’Assurance Maladie ne vous permettent pas de cotiser pleinement pour votre retraite. Normalement, aucune somme ne figure sur votre relevé de carrière. En revanche, si votre employeur est correct, il peut décider de compléter l’indemnisation. Une partie de votre salaire peut-être retenue. Rassurez-vous, vous n’allez pas « perdre » tous vos trimestres cotisés. Les trimestres pour un arrêt maladie longue durée sont comptabilisés dans le calcul de votre retraite, mais à un degré inférieur. Cela dépend également si vous êtes dans le privé ou le public. Pensez, si cela est votre cas, à bien vous renseigner auprès de votre caisse de sécurité sociale.

Quel capital décès pour un retraité ?

Une autre source de stress existe, celle de préparer un capital décès. En effet, prévoir les aléas de la vie permet à vos proches de ne pas se retrouver dans le besoin. Sachez que si vous n’avez pas souscrit à une assurance vie ou à une mutuelle avec un contrat de prévoyance, la sécurité sociale versera un minimum à vos proches. Le montant actuel est calculé sur les revenus et est forfaitaire. D’après le site Ameli, le capital décès pour un travailleur salarié du secteur privé est de 3476 euros*. Quel capital décès pour un retraité ? Tout dépend de la situation de celui-ci et de sa souscription ou non à une prévoyance. L’Assurance Maladie verse relativement peu. Toujours selon le site Ameli, la somme minimum que perçoit un bénéficiaire en guise de capital décès d’un retraité est de 411.36 euros* en 2021.

Préparer sa retraite à 50 ans, des avantages indéniables

Préparer sa retraite à 50 ans, c’est prendre de l’avance et anticiper sur votre avenir. Sachant qu’actuellement, le départ de l’âge à la retraite avoisine bientôt les 65 ans, cela vous laisse 15 ans pour vous préparer psychologiquement et financièrement à cette nouvelle situation. L’avantage de préparer sa retraite à 50 ans, c’est de vous constituer une épargne de précaution suffisante. Un exemple simple, si vous mettez de côté chaque mois 200 euros, vous atteignez la somme de 36 000 euros en quinze ans, ce qui est une somme confortable. Il ne faut pas attendre d’atteindre l’âge de 58 ou 60 ans pour commencer à épargner. Il sera déjà trop tard. Sachez aussi que le temps passe vite, encore plus à partir de 50 ans. En commençant à économiser tous les mois dès la lecture de cet article, vous augmenterez quoiqu’il arrive votre pension de retraite avec ces revenus complémentaires. De quoi conserver un bon niveau de vie.

Comment préparer sa retraite avec regroupement de crédit

Le regroupement de crédit est une opération qui vous permet de moduler votre remboursement mensuel en fonction de vos revenus. Si par exemple vous réalisez un regroupement quelques années avant le passage à la retraite et que la durée de remboursement intervient après votre passage en retraite, il est tout à fait possible de prendre en compte la baisse des revenus et d’adapter la mensualité à cette nouvelle situation, c’est ce qu’on appelle un échéancier avec palier.

Si vous êtes déjà en retraite, vous pouvez envisager de regrouper vos éventuels crédits en cours et diminuer vos mensualités, cela est rendu possible par une durée de remboursement plus longue et cela implique une augmentation du coût total du financement.

C’est ça un crédit astucieux !

Les informations présentées sont à titre indicatif et ne sauraient engager la responsabilité de CGI Finance de l’utilisation faite de ces informations et de tout préjudice direct ou indirect pouvant en découler. De plus, les informations communiquées n’ont aucune valeur contractuelle et ne sauraient engager CGI FINANCE quant à l’acceptation d’un dossier de financement.*Les prix communiqués sont purement à titre indicatif.

Le présent article est rédigé par thomas pour CGI Finance.